Meet me here and looking back

 

48,5 x 144 cm. Février 2007 ( Quadriptyque )

 Peinture de Syl.Pâris.Kouton

 Collection privée

meet-me-here-and-looking-back-quadryptique

quadri symbol l 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Belle nuit d’Afrique noire;

Nuit de la pleine lune à mystères,

Nuit de douceur et de tendresse,

Nuit d’honnêteté, de franchise et de sincérité…

Et moi, Syl.Pâris.Kouton ;

Je me balade à la recherche de la Vérité dans cette belle nuit tamisée par la lumière envoûtante de cette lune qui berce ceux qui dorment déjà ;

Cette lune qui regarde et assiste ceux qui sont encore en éveil sous les grands arbres pour se raconter quelques histoires ou se dire quelques contes ;

Cette lune qui apporte sa magie communicatrice à ces vodounsis et leur prêtre qui font des cérémonies ou rituels sur ces placettes vodouns et dans leurs couvents ;

Cette lune qui n’oublie vraiment aucun non initié ou initié qui a les yeux pour regarder ou contempler…

 

Et je suis un passant devant un mur rouge latérite d’un bleu indigo délavé par le temps.

Ce mur qui sépare deux mondes…

Le monde des profanes et celui des mystères ;

Le monde des non initiés et celui des initiés.

 

Ce mur rouge latérite, symbole de liens sacrés, de pactes et d’ancestralités ;

Avec son bleu indigo, symbole de douceur, de sérénité, de paix, de quiétude, de partage et de dialogue ;

Ce mur qui a traversé le temps et qui a la mémoire du temps m’appelle, m’attire, m’invite et m’interpelle…

 

En passe muraille ; suis allé derrière ce dernier, dans le monde des mystères et de Vérités !!!

Et ce mystère, cette vérité qui m’intéresse est celui de ce couple d’amoureux.

Ainsi, je me permets de fragmenter ce grand mur en quatre (4) parties ou quadriptyque, et j’appose cette vérité.

 

Donc sur le premier mur ou la première toile, on voit une femme unijambiste en cheveux et boucle d’oreilles (représenté par les trois petits points blancs sous l’oreille).

Cette femme en habit de douceur avec sa lumière (bande de couleur bleu et jaune), apporte son complet, son Tout ou son être entier (représenté par le cercle).

Femme bien équilibrée (représentée par la ligne verticale) ;

Remplie d’énergie, de puissance et de vibrations (représentées par les deux triangles) ;

Et qui baigne dans le dialogue, le partage, le soutien, l’harmonie et l’Amour (représenté par les deux arcs entrelacés ou Love Symbol, une des symboles de « Uli Symbol » de l’ethnie Igbo du Nigeria).

 

Sur le deuxième mur ou diptyque, on aperçoit l’homme en cheveux dépourvu de boucle d’oreilles qui va aussi vers la femme…

Cet homme a les mêmes caractéristiques identitaires comme cette femme.

Cet homme a la même sensibilité, la même sensualité et la même compréhension comme cette femme.

Cette ressemblance se lit vraiment dans la douceur de leurs yeux (représentée par le point bleu), et dans la pureté de leur corps, de leur esprit et de leur âme (représentée par la couleur blanche).

 

Et sur le troisième mur ou triptyque ;

Avec l’accord de cette belle lune à mystères, j’entre par une autre entrée circulaire métaphysique (représentée au centre du mur après avoir frotter la toile).

Du coup, je revois le couple amoureux à l’extase et uni (représenté par les deux têtes et une jambe au lieu de deux ; donc symbole d’unité).

Ce couple est dans son état de nirvana, de continuité et d’éternité (représenté par la spirale ou symbole d’éternité ou eternity symbol dans « Uli Symbol »)

 

Autant de choses à voir, à regarder, à contempler derrière ces trois murs…

Mais le jour ne va pas tarder à arriver car quelques coqs chantent déjà le lendemain.

Je me vois déjà dans le jour suivant de ma belle balade nocturne.

 

Et ce que je retiens comme enseignement se lit sur le quatrième mur ou quadriptyque.

Donc je dois pas critiquer, ni juger ce que j’ai vu derrière ces trois (3) murs.

Car ce couple a trouvé son équilibre, son complet et du Bonheur Pur (représenté par les dix (10) points blancs ; où le chiffre (1) représente la ligne verticale ou symbole de l’équilibre, et le chiffre zéro (0) représente le cercle ou symbole du cosmos, de l’univers, du Tout, du complet et de la perfection).

De plus, je comprends que chacun d’eux a donné du vrai sel de vie pour que grandisse leur Amour (représenté par les deux lignes verticales ascendants) ;

 

Pour ainsi dire qu’ils ne sont pas comme des humains qui courent derrière le vrai Amour, le vrai Partage ou ces hommes qui cherchent le vrai Bonheur et en même temps le fuit…

Chaque partie de ce couple est allée vers cet Amour qui les a uni.

Donc ils ont trouvé leur chemin, leur musique et leur rythme :

Trouvons le nôtre pour notre BONHEUR…

 

Lundi 27 et Mardi 28 Juin 2011

1 commentaire

  1. aurelie h

    En plus de capter le regard par l’élégance de son esthétisme, l’œuvre de Syl.Pâris.Kouton vient chatouiller les sens et réveiller cette mémoire organique qui rappelle à l’Homme qu’Il n’est pas que mots, raisons et pensée, mais aussi spiritualité, sensualité, sensitivité, instinct… qu’Il est connecté aux temps, aux espaces et aux forces qui l’entourent, et parfois le dépassent.
    Syl.Pâris.Kouton joue et jongle avec les couleurs, la matière, les codes et leurs mystères et leur donne vie sous une apparence de simplicité, de naïveté, apparence seulement…! et nous, nous en percevons sans cesse les vibrations émotionnelles, les énergies sensitives qui émanent de chacune de ses toiles.

Laisser un message

*